2 guys working on a computer

Quelle est ma tolérance au risque en immobilier?

By guest writer Nabil Farah, mortgage specialist @ TD
Lorsque vous achetez une maison, condo, duplex ou autre bien immobilier, vous devez déterminer votre tolérance au risque et savoir quel jeu vous avez dans votre budget si les choses ne tournent pas comme prévu. Seulement une fois votre profil de risque déterminé, pourriez vous trouver une hypothèque sur-mesure pour vous.
Le marché hypothécaire est de plus en plus complexe et nécessite une révision globale de votre profil/situation pour être en mesure d’en tirer un avantage au maximum en votre faveur. Le montant que vous pouvez vous permettre en terme d’hypothèque n’est pas seulement lié à votre ratio revenu-dettes. Avez-vous un risque conservateur, agressif ou entre les deux?

Voici les facteurs que vous pourriez prendre en considération pour votre auto-évaluation:

  • Votre revenu:
Dépendamment de votre côte de crédit, vos ratios d’endettement varient entre 42% et 44% de votre revenu brut (pour vos dettes totales, incl. prêt auto, cartes de crédit, marges de crédit… etc) et entre 35% et 39% de votre revenu brut (pour les dettes liées à l’achat que vous êtes en train de financer seulement, incl. les taxes foncières, frais de condo et chauffage).
Si vous êtes payé 5,000$ brut par mois, votre endettement total ne doit pas dépasser 2,200$ et votre endettement sur la propriété visée ne doit pas dépasser 1,950$. Ces calculs sont basés sur le – Stress Test – établi récemment par le gouvernement Canadien pour protéger les Canadiens contre une éventuelle hausse des taux d’intérêt. Le Stress Test aujourd’hui comprend un taux de qualification du plus élevé entre le taux Benchmark de 5ans de la Banque du Canada  (fixé aujourd’hui à 5.14%) et du taux du client majoré de 2%.
En ce qui concerne les propriétés locatives, les calculs sont différents étant donné que les banques (dont la TD Canada Trust) étudient ces applications au cas par cas. Et la bonne nouvelle est que les revenus locatifs peuvent éliminer les engagements financiers qui sont associées à ces mêmes propriétés-là, en totalité ou en partie, ce qui peut vous donner plus de flexibilité à l’emprunt.
  • Votre stabilité financière:
La façon dont vous recevez votre revenu est aussi un élément à prendre en considération.
Si vous avez un emploi stable avec un salaire de base + commission + bonus, alors votre revenu supplémentaire pourra vous servir pour les mauvais jours. Vous avez un profil qui peut vous permettre de vous approcher des 44% d’endettement. Une stratégie agressive fait du sens pour vous.
Si, par contre, vous avez un emploi stable mais aucune augmentation ni promotion n’est prévue pour le futur, alors un plan financier modéré vous irait mieux.
Dans le cas où vous êtes travailleur autonome ou à 100% à commission, une approche conservatrice est recommandée. Sauf si votre historique de revenu prouve une stabilité durable et confirmée.
  • Vos habitudes d’épargne:
Votre profil d’investisseur est largement lié à la façon dont vous gérez votre entrée d’argent. Les banques regardent la façon dont vous gérez votre argent.
Si vous avez de bonnes habitudes d’épargne, je serai plus confortable à vous suggérer une approche agressive, car vous savez gérer les mois difficiles.
Par contre, si vous avez peu (ou pas de liquidités après votre achat), vous vous sauverez temps et énergie dans le futur en optant pour une stratégie conservatrice aujourd’hui.
  • Votre Age:
En début de carrière professionnelle, vous avez de belles années de promotion, augmentations de salaire et opportunités à l’horizon. Choisir un plan agressif fait du sens pour votre type de profil. Vous pourrez payer plus rapidement votre hypothèque à chaque mois et vous serez en mesure de bâtir une équité plus rapidement.
À l’approche de la retraite, les enjeux ne sont plus les mêmes, et la stratégie diffère. Même si vous le pouvez légalement, le choix d’utiliser vos revenus actuels n’est peut-être pas le meilleur choix. À 58ans par exemple et pour un amortissement de 20-25ans, il serait plus judicieux de vous baser sur votre revenu de retraite futur.
Conclusion:
Chaque investisseur immobilier avisé se pose des questions sur les risques de son investissement. Pour rassembler toutes les informations avant de prendre votre décision, une rencontre avec un Spécialiste reste toujours la meilleure option à envisager. Surtout dans une économie dynamique, croissante et changeante.

Vous voulez en savoir plus?
Venez rencontrer écoutez Nabil en personne lors d’un workshop spéciale finacement investissement
https://www.meetup.com/GROUPE-IMMOBILIER-MONTREAL-INVESTIR-GERER-RENTABILISER/events/249508614/

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.